Pourquoi je n’adhère pas au féminin sacré

Le concept des féminins sacrés a gagné en popularité ces dernières années, prônant une vision de la féminité en lien avec des aspects spirituels, féministes et l’écologie. Cependant, malgré l’engouement croissant, il y a plusieurs raisons pour lesquelles je n’adhère pas à cette idéologie.

1. Une vision essentialiste de la femme et de la féminité

Le féminin sacré renforcer une vision essentialiste de la femme et de la féminité associant les femmes à des qualités « naturelles » comme la douceur, la patience et la maternité. Cette perspective risque de réifier des stéréotypes de genre et de limiter l’identité des femmes à des traits préconçus. Chaque individu, quelle que soit son identité de genre, possède une palette complexe de qualités et d’aptitudes qui ne devraient pas être confinées à des notions de « féminin » ou de « masculin ».

2. Une spiritualité élitaire

Souvent, le féminisme sacré est ancré dans une spiritualité élitiste exclue celles qui ne partagent pas les mêmes croyances ou pratiques. La spiritualité personnelle est une quête profondément personnelle et intime et devrait permettre une diversité d’expressions sans imposer une norme unique de ce que signifie être « sacré ».

3. L’apologie du passé

Les discours autour du féminin sacré font souvent l’apologie de traditions anciennes et de sociétés matriarcales idéalisées. Si l’étude des cultures passées peut être enrichissante, il est problématique d’idéaliser des périodes historiques sans reconnaître leurs complexités et leurs défauts. De plus, l’idée que le retour à un modèle ancien résoudra les problèmes je trouve très simpliste.

4. Division dans les mouvements féministe

Le féminisme a pour objectif de lutter contre l’oppression de genre et de promouvoir l’égalité. Le féminin sacré, en insistant sur des attribues biologiques qu’auraient des femmes crée des divisions au sein du mouvement féministe en fragmentant les efforts collectifs pour l’égalité et la justice sociale des genres. Il est crucial de privilégier l’inclusion de toutes les femmes ( cis et trans) et une solidarité dans la lutte pour nos droits.

5. Une solution simpliste aux problèmes complexes

Les enjeux auxquels les femmes font face aujourd’hui sont complexes et multifactoriels, englobant des aspects économiques, sociaux, politiques et culturels. Le féminin sacré peut donner l’impression que la solution réside dans une transformation spirituelle individuelle, négligeant ainsi les actions concrètes nécessaires pour apporter des changements structurels dans la société.

6. Une instrumentalisation du sacré

Enfin, le recours au sacré dans le féminin sacré est pour moi une instrumentalisation de la spiritualité et du féminisme afin de promouvoir une certaine vision de la femme. Cela réduit les combats des feministes à un outil marketing et de féminismes washing.

Pour finir

Le féminin sacré comporte énormément d’aspects problématiques qui me poussent en tant que féministe et passionnée de yoga à ne pas y adhérer. Une approche véritablement inclusive et progressive de la féminité et de l’égalité des genres devrait permettre une diversité de voix sans pour autant enfermer les femmes dans des catégories ou des rôles préétablis. Il est important de continuer à questionner et à élargir nos conceptions de la femme et de la féminité pour construire une société plus juste et égalitaire pour tous.

Pourquoi je n’adhère pas au féminin sacré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *