Comment parler de sexualité à ses enfants
Féminismes Gender Studies et Sororité

Comment éduquer de manière bienveillante ses enfants à la sexualité

27 septembre 2021

Samedi 18 septembre j’ai assisté un talk organisé par l’ONG empow’her : “Instaurer des relations affectives saines lorsqu’on est jeune”. Il était en autre sujet de parler de sexualité de manière bienveillante à ces enfants. Sais-tu que 50 % des garçons âgés de 11 ans avaient déjà regardé un film pornographique ? ( 12 ans pour les filles) Eduquer ses enfants de manière bienveillante à la sexualité devient donc primordial. C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire cet article.

Avant de commencer, je tiens a te préciser que je n’ai pas d’enfant et que je ne suis pas experte sur le sujet. Mon article se base sur mes recherches et des conseils donnés par les intervenantes (expertes) lors de cette conférence.

L’une des intervenantes était Charline Vermont, une célèbre formatrice en santé sexuelle, praticienne en sexothérapie, créatrice du compte Instagram Orgasme-moi (un compte d’éducation positive à la sexualité des jeunes) et auteure du livre « Corps, amour et sexualité, les 100 questions que vos enfants (de 5 à 12 ans) vont vous poser ».

Lors de cette conférence, Charline et les autres intervenantes nous ont donner plein de bons conseils, sur la manière dont les adultes devraient parler de sexualité aux enfants.

En tant que femme noire afro-descendante, parler de sexualité et d’amour à ces enfants peut être une chose assez déconcertante. Car, comme dans beaucoup de famille d’origine Africaine, il s’agit d’un sujet très tabou. Très peu de parents osent en parler à la maison.

Je ne m’y connais pas en religion chrétienne, donc je m’abstiendrai d’en parler. Mais, ce que je sais de la religion musulmane, c’est qu’il n’y a pas de sujets tabous. On peut parler de tous les sujets et même de sexualité avec des personnes de confiance (parents, sœurs/frères, ami (e)s tantes/oncles et même les imams).

Pourquoi éduquer ses enfants à la sexualité ?

Premièrement, en tant que parent tu es la première personne concernée par l’éducation de tes enfants.

De nos jours, et plus qu’avant, avec les réseaux sociaux et l’accès ultra facile à la pornographie, il est primordiale que tu te charges de contrôler cette éducation.

Ensuite, éduquer ton enfant à la sexualité ne signifie pas lui parler du Kâma-Sûtra ou même lui expliquer comment avoir des rapports sexuels (rappel toi que nos parents ou grands-parents et les générations d’avant ont réussi à faire des bébés sans qu’on leur montre concrètement comment faire). Il s’agit juste de répondre aux questions qu’il ou elle te posera.

Plusieurs études américaines et canadiennes ont montré que plus les jeunes sont éduqués à la sexualité de manière bienveillante et positive, plus l’âge du premier rapport sexuel est tardif, moins ils attrapent d’IST (infection sexuellement transmissible) et moins ils se trouvent confrontés à des grossesses précoces. Car ils n’ont plus cette curiosité d’essayer.

Attention, tu ne dois surtout pas t’imposer dans la vie intime de ton enfant. Il ou Elle a comme toi besoin d’un jardin secret. Peu importe son âge.

Bien entendu, tu dois rester vigilant(e) et faire attention à ses changements d’humeur et de comportements. Mais si ton enfant est épanoui, ne devient pas une personne intrusive. Ne fait pas à ton enfant ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse. Il ou Elle risque de se braquer et ne plus accepter aucun dialogue.

Le consentement

On parle de plus en plus de consentement. C’est une notion encore très difficile à expliquer et à définir.

Il est donc très important de faire prendre conscience à ta fille ou ton fils que personne ne doit rentrer dans son intimité sans son consentement.

Les enfants sont les principales victimes de violences sexuelles, communiquer, leur apprendre le consentement et donc leur faire comprendre conscience que personne ne doit s’immiscer de force dans leur intimité est le seul moyen de les protéger.

Pour ton info :« en France 40 % des victimes de violences sexuelles ont moins de 15 ans ». (Corps, amour sexualité de Charline Vermont).

Mieux vaut prévenir que guérir

Dans la plupart des pays d’Afrique Subsaharienne, on ne parle pas de sexualité aux jeunes. C’est un sujet encore très tabou. Pourtant, on remarque qu’il y a énormément de grossesses précoces, d’infections sexuellement transmises ( IST) et pour avoir parlé avec des hommes et des femmes d’origine Africaine, je peux vous assurer que l’âge du premier rapport sexuel en Afrique est ultra précoce (beaucoup plus précoce qu’en France).

D’autre part, contrairement aux adultes, lorsqu’un enfant ou un(e) ado recherche une information sur le net, il va sur Google vidéo et tape sa requête. Les gens de ma génération (38 ans) vont chercher des ressources écrites; eux (les moins de 25 ans) vont chercher des vidéos. Je te laisse donc imaginer ce qu’il ou elle peut trouver s’il tape le mot « sexe ». D’où l’importance de les éduquer, car si ton enfant a besoin de connaissance sur ce sujet il se débrouillera pour les trouver et cela se fera soit par les copains, copines ou soit par Mr Google.  

A 11 ans, le cerveau des enfants est encore en pleine construction. Regarder un film porno à cet âge peut avoir un impact non négligeable sur leur future vie d’adulte.

Il est donc très important de leur faire prendre conscience que le porno n’est pas la réalité, que c’est uniquement du divertissement pour les adultes.

Si tu demandes si à l’école on apprend cela, sache qu’à l’école on n’apprend pas tous. L’école ne suffit pas.

Par ailleurs, garde en tête que les enfants ne réfléchissent pas comme nous. Les questions qu’il ou elle peut te poser en fonction de son âge, seront probablement de l’ordre de : « Comment on fait les bébés ? », « pourquoi tu as des poils sous les bras ? », « c’est quoi les règles ?», « c’est quoi faire l’amour ? » … Des questions simples mais qui peuvent aussi très difficile à répondre.

Normalement, il ou elle ne te posera pas des questions trop crues. Si malheureusement, cela arrive, si tu trouves que ton enfant détail beaucoup trop de choses, comme par exemple l’organe sexuel d’un adulte, ou une position sexuelle, cela doit t’alerter et je te conseille vivement de contacter un professionnel, une association d’aide aux victimes ou même la police de ton pays. En France, tu peux appeler le 119. Il s’agit d’un numéro gratuit dédié à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être (disponible- 24 h/24 et 7j/7 – et dont l’appel n’apparaît pas sur la facture téléphonique).

Connaitre son corps

Eduquer à la sexualité c’est également, apprendre à son enfant à connaitre son corps. Beaucoup de femmes de ma génération ont appris très tardivement ce qu’était un clitoris et beaucoup ne savent pas encore comment s’appelle leur sexe (la vulve). Ce qui pour moi, n’est pas normal. D’autres personnes et pour l’essentiel des hommes (conjoint, médecin, gynécologue …) ne devraient pas connaitre notre corps mieux que nous.

Informer ses enfants sur la réalité

Les enfants ne sont pas des adultes, donc pas de panique. En les éduquant tu ne formeras pas les futures Clara Morgane et Rocco Siffredi (deux Stars du porno en France).

De plus, dans les sociétés occidentales dans lesquelles nous vivons, le sexe est présent partout. Essentiellement, à travers le cinéma et la publicité, car le sexe fait vendre.

Le cinéma hollywoodien (mais pas que, le français aussi) a glamourisé le sexe et surtout les violences sexuelles. Dans l’imaginaire de beaucoup de jeune:

  1. Faire l’amour est ultra glamour et sexy. D’où leur déception quand il/elle réalise que cela ne se passe pas comme à la télé.
  2. Violer une femme ne se fait que par la force, les coups et l’ultra violence. Beaucoup de jeunes ne savent pas réellement ce qu’est violer une personne.

D’où l’importance de les informer sur la réalité. N’oublie cette expression que je répète dans plusieurs de mes articles « le savoir c’est le pouvoir ». Avoir le pouvoir sur son corps et sa sexualité est primordiale pour avoir une vie saine et épanouie.

Quand parler de sexualité à ses enfants ?

Si ton enfant ne te pose pas de questions et ne semble pas intéressé, ne lui en parle pas.

Surtout, ne joue pas au parent cool en lui parlant de ta sexualité, il s’agit de ton intimité pas la sienne.

Comme écrit plus haut, l’âge moyen du visionnage du 1er film pornographique est de 11 ans chez les garçons et 12 ans chez les filles. Donc, il est préférable d’en parler avant cet âge. Cela évitera qu’iel ne s’informe de la plus mauvaise des manières ( via Youporn par exemple).

Comment parler de sexualité et d’amour à ses enfants?

L’amour :

Tout d’abord, sache que c’est normal d’avoir un ou une ( voir même plusieurs) amoureuse(s) ou amoureux quand on est un enfant. Rappel toi lorsque tu étais plus jeune.

Tu dois adapter ton langage en fonction de l’âge de ton enfant. Tu ne parleras pas de la même façon à un enfant de 5 ans qu’à un ado de 11- 13 ans.

Si tu ne sais pas comment parler de ce sujet à ton ado (11 – 12 ans) , dis le lui. L’amour reste pour moi, le sujet le plus délicat et le plus intime à aborder, avant même la sexualité.

Tu peux lui dire que tu ne sais pas comment parler de cela avec elle ou lui, mais, que si elle / il a des questions tu trouveras une personne ou un moyen d’y répondre.

Garde en tête, que lui interdire d’avoir un ou une amoureuse n’est pas la solution, bien au contraire.

Tu peux aussi, demander à une personne de confiance de lui parler et d’adapter son discours à la personnalité de ton enfant. Elle peut très bien lui dire les choses sur le ton de l’humour.

J’utilise le mot « elle » car en général dans la communauté africaine, ce sont les femmes qui se chargent d’avoir ce genre de conversation avec les enfants, surtout lorsqu’il s’agit de jeunes filles. Mais il peut aussi s’agir d’un homme (le sexe de la personne n’a pas d’importance).

Nous sommes la moyenne des 5 personnes que l’on côtoie le plus. Donc ne pas s’immiscer dans la vie intime de tes enfants, ne signifie pas ne pas connaitre qui il ou elle fréquente. Il est très important de faire attention à l’entourage de tes enfants. Les premiers amours toxiques peuvent avoir des répercussions non négligeables dans la vie d’une personne.

La sexualité :

Tu n’arrives pas à parler de sexualité à ton enfant ? Ne t’inquiète pas, tu n’es pas la ou le seul (e), tu fais même partie de la norme.

Je n’ai pas d’enfant, donc je suis mal placé pour te dire ce qui marche ou ne marche pas. De plus, chaque enfant est différent ce qui fonctionne pour l’un, ne fonctionne pas forcément pour tous les autres. Mais, ce que je sais, c’est qu’en général on reproduit le même schéma d’éducation que nos parents nous ont donnée. Si ce sujet était tabou à la maison (comme dans beaucoup de familles) il est normal que tu n’en parle pas, car comme beaucoup, tu ne sais pas comment faire.

Petite anecdote : une copine m’a raconté que lorsque sa fille a eu ses premières règles elle l’a engueulé. Je lui ai demandé pourquoi elle avait réagi comme cela. Elle fut incapable de me répondre. Elle m’a juste dit que sa mère avait fait de même avec elle car elle avait peur qu’elle tombe enceinte.

Quelques années plus tard, lorsqu’elle a eu sa propre fille, elle a naturellement reproduit exactement ce que sa mère lui avait fait. Même si à l’époque, comme elle me l’a précisé cela l’avait traumatisé.

Donc, si tu n’arrives pas à parler de sexualité à ton enfant :

  1. Achète-lui un livre et explique-lui qui tu n’arrives pas à parler de ce sujet et que dans ce livre il ou elle trouvera sans doute des réponses à ces questions. Ça peut être un super cadeau de noël ou d’anniversaire. Celui de Charline Vermont « Corps, Amour, Sexualité – les 100 questions que vos enfants vont vous poser » un livre qui répond aux questions des 5 -12 ans, ainsi que le livre « notre corps nous-même ». Sont de super livres que j’ai achetés, même si je n’ai pas d’enfant et que je te conseille vivement de te procurer.
  2. Demande à une personne de confiance et la plus cool pour ton enfant de répondre à ces questions.

J’espère que cet article t’a plu, si c’est le cas n’hésite pas à laisser un commentaire en dessous.

Gros bisous et prend soin de toi.

Ressources :

Livres :

  • Corps, Amour, Sexualité les 100 questions que vos enfants vont vous poser de Charline Vermont
  • Notre corps nous-même

Séries à voir :

  • Euphoria ( sur OCS)
  • Sexe education (sur netflix)

Image du livre “Corps, Amour Sexualité – Les 100 questions que vos enfants vont vous poser” de Charline Vermont aux éditions Albin Michel.

=10

0 0 votes
Évaluation de l'article
0
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Translate »
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x